Capsules éducatives




Comment soutenir les enfants vivant de l’anxiété de séparation en milieu de garde?

L’entrée à la garderie peut être une étape éprouvante pour les enfants autant que pour les parents.


L’entrée à la garderie peut être une étape éprouvante pour les enfants autant que pour les parents. Au début, il est possible de voir des enfants qui refusent de laisser partir leurs parents, qui pleurent, et qui s’accrochent à leurs jambes. Pour la plupart des enfants, il suffit de quelques jours pour qu’ils s’adaptent au milieu et que les comportements d’angoisse disparaissent. Par contre, pour d’autres enfants, la séparation continue d’entrainer une détresse émotionnelle, malgré qu’ils fréquentent la garderie depuis plusieurs mois.

Soutenir les parents

Encourager les parents à ne pas éterniser leurs départs. Devant les pleurs de l’enfant, les parents peuvent vouloir le rassurer avant de partir ou même revenir sur leurs pas pour le consoler. Cela ne fait qu’étirer la peine.

Rassurer les parents. Certains d’entre eux sont très sensibles et peuvent eux-mêmes devenir très émotifs, ce qui influence les réactions de l’enfant.

Techniques pour soutenir l’enfant

Développer avec les parents une petite routine de départ qui sera la même tous les jours, comme deux câlins, deux bisous et on dit bye. Ainsi, on assure une constance et une routine qui devient prévisible et rassurante pour l’enfant.

Permettre les objets transitionnels (doudou, toutou). Ils peuvent aider l’enfant à se sentir comme à la maison, ce qui est rassurant face à des situations stressantes.

Lorsque le parent a quitté, inviter l’enfant à jouer à un jeu qu’il aime, il est possible qu’il pleure, qu’il boude ou qu’il refuse. Dans ce cas, ne le forcez pas. Éviter de lui donner trop d’attention ou d’éterniser la période de réconfort s’il agit ainsi, car cela peut devenir un gain secondaire.

 

Pour en savoir plus: www.parcoursdenfant.com

Venez nous rendre visite!

Prenez un rendez-vous dès maintenant pour venir nous visiter!